Être végétarien, le bon choix ?

Saint François d’Assise (1182/1226) est célèbre pour avoir manifesté un amour universel envers toutes les créatures animales. « Toutes les choses de la Création sont les enfants de Dieu et donc les frères des hommes. Dieu veut que nous aidions les animaux, s’ils ont besoin d’aide. Toute créature dans la détresse a le même droit d’être protégée ».

Saint Jean Chrysostome (345/407) disait pratiquer l’abstinence de chair animale, comme les dirigeants chrétiens de son époque. Il considérait du reste l’alimentation carnée comme une pratique cruelle et indigne d’un chrétien : « Nous imitons les mœurs des loups, des léopards, ou plutôt nous faisons pire qu’eux. La nature les a faits pour qu’ils se nourrissent ainsi, mais Dieu nous a doté de la parole et du sentiment de l’équité, et nous voilà devenus pires que des bêtes sauvages ».

Christian Morgensen : « Si l’homme civilisé devait tuer lui-même les animaux qu’il mange, le nombre des végétariens augmenterait de façon astronomique.

Document PDF : Être végétarien, le bon choix ?

Loin de juger ce qu’il y a dans l’assiette de mon voisin, cette page ne se veut pas culpabilisante. J’aime la viande, j’ai toujours mangé de la viande et j’ai toujours adoré ne serait-ce que le fumet d’un bon poulet grillé. Un jour un reportage, l’horreur dévoilée, là sous mes yeux.

J’ai un profond amour pour les animaux, tous les animaux, de la fourmi à l’éléphant et même l’araignée dont j’avoue ne pas apprécier du tout les promenades sur mon corps (bah oui j’ai peur …). Pour autant je les respecte et je continue à manger de la viande (hors du circuit de l’élevage intensif) car un végétarisme pur et dur ferait disparaitre tous les animaux de ferme et çà je n’arrive pas à m’y résoudre. Ne plus avoir sur notre belle planète de poules, de canards, de lapins, de moutons, de vaches, chevaux, d’ânes etc. c’est pour moi impensable.

Je préfère entre « manger moins mais manger mieux » en évitant toute position radicale.

Ce reportage, son nom : Earthlings – Terriens

LA VIDÉO

Les commentaires du reportage : http://www.best.of.ghostdance.jed.st/texte_earthlings.htm

Nous devons changer notre façon de nous nourrir et boycotter toute viande issue d’élevages intensifs. plus d’animaux qui auront vécu l’enfer des camps de concentration (plus poliment nommé « élevage intensif ») durant leurs courtes vies et abattus par des Dr Petiot.

Cette souffrance là, cette barbarie là, ces conditions de détention là, cet élevage intensif là, ces méthodes d’extermination là, je n’en serai plus complice. Et puis je vais vous dire en toute franchise, quand on voit l’état physique de ces animaux, leurs maladies, pour certains porteurs de tumeurs, le stress et la terreur vécue avant l’abattage, je n’ai aucune envie de porter cette chair à ma bouche. Je refuse d’ingérer de la terreur et de la violence ! Je suis sûre que cette nourriture ne me fera jamais de bien, cela n’est pas possible après avoir fait tant de mal…

Voilà, vous connaissez les raisons de cette page !

 

Une réponse à Être végétarien, le bon choix ?

  1. une personne qui partage vos opinions dit :

    cet article était très bien écrit , je suis moi même végétarienne et je ne regrette rien : En fait pour tout dire depuis que je ne mange plus de viande je découvre énormément de plats délicieux et de nouvelles recettes excellentes comme les hamburgers maison au steak de soja ( encore meilleurs que les hamburgers classiques de Mac Donald , en tout cas selon mon gout , surtout avec des herbes a la provençale ^^ . ) je vous félicite d’aborder la question de l’élevage et la cruauté animale . Mes proches continuent a manger de la viande mais ils sont aussi très attachés au respect des animaux : donc pas de foie gras , pas de veau ou d’agneau et de la viande de bœuf uniquement élevé et abattu dans les bonnes conditions . Et surement pas de cette viande industrielle ou les bêtes sont vues et traités comme de la simple chair sans sentiment et sans sensibilité .
    Un grand bravo , continuez : )

Laisser un commentaire