La France n’est pas insoumise mais soumise…

“La justification, c’est le début du mensonge.”

La France n’est pas insoumise mais soumise…

Par Alexandre Goldfarb

En choisissant pareil titre, je risque de ne pas me faire que des amis. Mais pourquoi se mentir dans une France en souffrance qui accepte d’être dépossédée de sa culture ancestrale sous le faux prétexte du laïcisme. Quelle mauvaise blague!
Le laïcisme serait donc de remplacer la religion catholique par une autre… Considérée comme « gentille » ou amicale » par nos bien-pensants aveuglés par je ne sais quel mirage en provenance du désert.
Cette position bien française dure depuis si longtemps que je peux écrire sans risque que nos politiques ont vraiment la vue basse.
Des politiques déconnectés de toutes réalités et qui refusent systématiquement l’évidence. Non l’Islam n’est pas une religion d’amour et les faits le démontrent chaque jour partout. L’Islam est en guerre et c’est une guerre sainte nommé Jihad.
Il n’y a aucune ambiguïté sur ce point sauf pour nos politiques et nos médias, cette caste au fil du temps devenue insupportable parce qu’elle méprise le peuple.
Cette caste prétentieuse pourra toujours méditer cette maxime de Confucius: « On a deux vies et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une ».
La caste est incapable d’accepter la présente situation et le dernier discours du Président Macron sur l’Islam est effarant.
Que dit Macron? (Le 4 janvier 2018).
«Nous devons avoir un travail sur la structuration de l’islam en France, qui est la condition même pour que vous ne tombiez pas dans les rets des divisions de votre propre religion et de la crise qu’elle est en train de vivre sur le plan international.» C’est une approche creuse et irréelle du problème posé à l’Occident par un Islam revanchard et guerrier.
Autre assertion de Macron: «On voudrait, en parlant de laïcité, parler du seul sujet de la religion qu’est l’islam. C’est une erreur funeste pour l’islam et pour toutes les autres ­religions» Ce qui ne veut strictement rien dire d’autant que Macron comme ses prédecesseurs place toujours le problème de l’Islam par rapport à la laïcité.
Et d’ajouter: «La foi religieuse qui relève de l’intime ne disqualifie pas pour être citoyen, il serait fou de penser qu’en une même personne, les deux ne dialoguent pas constamment.»
Là on nage en plein délire. Il faudrait savoir si nous sommes un État laïque ou non! C’est proprement aberrant qu’un Président en exercice puisse vouloir nous faire croire que le citoyen serait différent du croyant et c’est encore une fois vouloir renier le citoyen français. je n’ai jamais entendu quelqu’un auparavant me déclarer qu’il avait un problème de foi en tant que citoyen!
Ce que dit le Président Macron va totalement à l’encontre de notre République. Dans notre République, le citoyen, quelque soit son origine, sa religion ou même ses tendances politiques, doit respecter les lois en vigueur.
Or sauf erreur ou oubli, les religions dans ce pays avant l’Islam ont toutes respecté ce principe fondamental et fondateur de la République.
Pendant que l’on supprime les crèches, que l’ont tente de supprimer le Père Noël, et bientôt toutes les fêtes traditionnelles, que l’on tente d’interdire tous les signes religieux, de la croix à la kippa, on laisse l’Islam afficher en toute quiétude ses signes distinctifs contraires à la République.
En plus tous ces hypocrites de la caste médiatrice-politique se servent ou plutôt abusent du paravent de la laïcité pour justifier l’injustifiable.
La technique utilisée est toujours la même: déposséder les mots de leur sens.
D’un côté on nous rabâche que la France est un État de droit laic et de l’autre on accepte qu’une religion ne respecte pas la France.
La loi de 1905, la fameuse loi instaurant la laïcité en France, sépare la Religion de l’État.
Or l’Islam lui n’a jamais séparé sa religion de la vie sociale: c’est inscrit dans le Coran.
Autre problème posé par les déclarations présidentielles: comment accepter une religion qui ne respecte pas la femme comme elle est respectée dans notre monde?
Là il n’y a pas de réponse en vue.
Les grands démocrates en parole sont curieusement muets sur les points qui fâchent.
Quant à l’opposition, supposée de droite, elle est tragiquement absente.

“Celui qui cherche la paix doit être sourd, aveugle et muet.”
C’est sûr que la caste a des soucis de santé depuis pas mal de temps déjà et qu’aucun docteur pour la guérir ne se manifeste.
Et comme l’écrivait Molière dans l’amour médecin: “Il n’y a point de pires sourds que ceux qui ne veulent pas entendre.”
La caste est donc sourde, définitivement sourde, bercée par une prétendue illusion humaniste et le besoin d’être condescendante.
Les socialistes de tous temps aiment transformer les mots ou les utiliser autrement.
Ainsi ils veulent toujours « dépassionner le débat » surtout lorsqu’il s’agit de l’Islam, ce sujet qui fâche par excellence.
Cela se traduit par évitons d’en parler.
La fuite en avant permanente de nos politiques sur les vrais problèmes a fini par se transformer en catastrophe et l’État devenu faible n’a jamais été à la hauteur de la situation, permettant ainsi l’installation d’un terrorisme islamique barbare en France et ailleurs.
Depuis 1905, les religions en place se sont toutes accommodées de la loi sur la laïcité alors que l’Islam ne s’y accommodera jamais et c’est bien cela que persiste l’erreur politique ici et là. Quand le Président Macron croit qu’une possible entente puisse se créer entre l’islam et les autres, il se trompe lourdement et gravement.
L’Islam est à la fois une religion et une politique, c’est l’anti laïcité totale!
Le rôle de l’État donc de son Président et de son gouvernement n’est pas de transiger avec ceux qui ne veulent pas se plier aux règles et aux lois de la France. Son rôle c’est que justement les règles et les lois soient appliquées.
Ces déclarations du Président auront un effet pervers et contraire à notre République.
Parce que l’Islam n’est pas et n’a jamais été compatible à notre République, faire semblant de croire que ce serait le contraire est dangereux. L’Islam est une religion politique qui applique ses propres lois donc opposé à notre société dite laïque.
Penser comme cette caste le contraire est absurde.
Et surtout ne résoudra rien bien au contraire.
Ce que propose Macron ressemble à la politique menée en Turquie par Erdogan, ni plus ni moins.
La France est clairement en voie de disparition en tant que telle et notre ennemi c’est le laxisme ambiant, la peur, la soumission et autres pathologies bien occidentales.
On ne lutte pas contre le barbarisme par des commémorations, de la communication et de la repentance.
La déliquescence de l’Occident est effarante autant qu’effrayante.
Pour rester poli, je peux dire que tout part en sucette ici.
Être Français est devenu un problème en France.
C’est dire l’étendue des dégâts.
Dès que tu parles tu es forcément raciste, d’extrême droite sinon pire et ainsi depuis tant d’années la parole est confisquée.
La propagande est de plus en plus forte et pressante et même que le Président et son Premier ministre connaissent une réelle embellie dans les sondages.
On ne doit plus remettre l’action car plus tard ce sera trop tard.

Source : La France n’est pas insoumise mais soumise…

Ce contenu a été publié dans Europe, Islam, Politique/Économie, Thèmes de société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.