Aristocratie des lecteurs, déplorant que le Livre de Poche offre « un droit de mépris ».

Écoutez cet étudiant en médecine affirmer la nécessité d’une aristocratie des lecteurs, déplorant que le Livre de Poche offre « un droit de mépris ». On est alors en 1964.

 

Ce contenu a été publié dans Entretiens, Livres, Thèmes de société, Vidéo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.