Les 14 préceptes de l’Ordre de l’Inter-être

Les 14 préceptes de l’Ordre de l’Inter-être
(extraits de : La Sérénité de l’Instant de Thich Nhat Hanh,
moine vietnamien et maître zen).

1. N’idolâtrez ni ne vous laissez enfermer dans aucune doctrine, théorie ou idéologie. Tous les systèmes de pensée sont des guides : ils ne sont pas l’absolue vérité.

2. Ne pensez pas que la connaissance que vous possédez aujourd’hui soit immuable, absolue vérité. Évitez d’avoir l’esprit étroit et de vous attacher à vos points de vue actuels. Apprenez et pratiquez le non-attachement aux points de vue, afin d’être ouverts et réceptifs au point de vue des autres. La vérité est dans la vie et pas seulement dans les concepts. Soyez prêt à apprendre tout au long de votre vie et à observer la réalité par vous-mêmes, partout dans le monde et à tout moment.

3. Ne forcez pas les autres – y compris les enfants – à adopter vos vues, que ce soit par l’autorité, la menace, l’argent, la propagande ou même l’éducation. Cependant, au travers d’un dialogue de la compassion, aidez les autres à renoncer au fanatisme ou à l’étroitesse d’esprit.

4. N’évitez pas le contact avec la souffrance, ni ne fermez les yeux devant elle. Ne perdez pas la conscience de l’existence des souffrances dans la vie du monde. Trouvez des moyens pour être avec ceux qui souffrent, par tous les moyens, y compris le contact personnel et les visites, les images et les sons. Par de tels moyens, éveillez-vous, vous et les autres, à la réalité des souffrances du monde.

5. N’accumulez pas des richesses alors qu’il y a des millions d’affamés. Ne faites pas de la célébrité, du profit, de l’opulence ou des plaisirs de la chair le but de votre vie. Vivez simplement et partager votre temps, votre énergie et vos ressources matérielles avec ceux qui en ont besoin.

6. Ne restez pas dans la colère ou la haine. Apprenez à entrer en elles pour les transformer tant qu’elles ne sont que des graines dans la conscience. Dès que la colère ou la haine naissent, portez votre attention sur la respiration de sorte à voir et comprendre leur nature, ainsi que la nature de ceux qui les ont provoquées.

7. Ne vous dispersez pas, ni en vous-même ni dans votre environnement. Pratiquez la respiration consciente pour revenir à ce qui a lieu au moment présent. Soyez en contact avec ce qui est merveilleux, régénérateur et capable de guérir, en vous et autour de vous. Plantez les graines de la joie, de la paix et de la compréhension en vous de façon à faciliter le travail de transformation dans les profondeurs de votre conscience.

8. Ne prononcez pas des mots qui puissent créer de la discorde et amener la communauté à se rompre. Efforcez-vous de réconcilier et de résoudre tous les conflits, aussi minimes soient-ils.

9. Ne dites pas des choses déloyales dans le but de servir vos intérêts ou d’impressionner les autres. Ne prononcez pas des mots qui soient source de division ou de haine. Ne répandez pas des informations dont vous n’êtes pas certain. Ne critiquez ni ne condamnez ce dont vous n’êtes pas sûr. Parlez toujours de manière sincère et constructive. Ayez le courage de vous élever contre les situations injustes, même si cela peut menacer votre propre sécurité.

10. N’utiliser pas la communauté religieuse pour votre profit personnel, ni ne transformez cette communauté en parti politique. Une communauté religieuse doit, cependant, se positionner clairement contre l’oppression et l’injustice. Elle doit tout faire pour changer la situation sans pour autant s’engager dans des conflits partisans.

11. Ne vivez pas d’un métier qui cause du tort aux humains et à la nature. N’investissez pas dans des sociétés qui privent les autres de leurs chances de vivre. Choisissez un métier qui vous aide à accomplir votre idéal de compassion.

12. Ne tuez pas. Ne tolérez pas que les autres tuent. Usez de n’importe quel moyen pour protéger la vie et empêcher la guerre.

13. Ne possédez rien qui devrait appartenir à autrui. Respectez la propriété d’autrui, mais empêchez quiconque de s’enrichir à partir de la souffrance humaine ou de la souffrance d’autres êtres vivants.

14. Ne maltraitez pas votre corps. Apprenez à le traiter avec respect. Ne considérer pas votre corps simplement comme un instrument. Préservez les énergies vitales pour la réalisation de la Voie. L’expression sexuelle ne doit pas s’accomplir sans l’amour et l’engagement. Dans les relations sexuelles, soyez conscient des souffrances futures qu’elles pourront engendrez. Pour préserver le bonheur d’autrui, respectez l’engagement et les droits d’autrui. Soyez pleinement conscient de la responsabilité qu’implique la mise au monde de nouvelles vies. Méditez sur le monde auquel vous confiez de nouvelles vies.

Ce contenu a été publié dans Pensées, Spiritualité, Thèmes de société, Un autre monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire